MG MGB GT V8

La MGB GT V8 était l’une de ces combinaisons parfaites de composants, il est vraiment surprenant qu’il ait fallu un entrepreneur privé, Ken Costello, pour la mettre sur le marché. Il a vu que le compartiment moteur de la MGB pouvait accueillir un plus gros moteur. Après tout, il a été conçu pour accueillir un moteur V4 qui n’a jamais été produit.

Le Rover V8, né Buick/Oldsmobile/Pontiac 215, a été monté pour la première fois sur une Rover P5B en 1967. Le moteur a transformé la Rover plutôt statique et dans les années suivantes, plusieurs autres voitures Rover ont bénéficié de ce moteur. Morgan a négocié un accord pour l’utiliser dans le modèle Plus 8 récemment disparu, une brillante démonstration du potentiel sportif du moteur.

Le moteur était tout à fait naturel pour la MGB, car non seulement le compartiment moteur était parfaitement adapté, mais le V8 en alliage pesait pratiquement le même poids que le moteur de la série B, de sorte que la tenue de route n’était pas perturbée comme c’était le cas avec la MGC. Il était puissant et efficace, de sorte que les performances époustouflantes ne se sont pas faites au prix d’énormes factures de carburant.

BL ne l’ignorait pas et a autorisé Abingdon à produire sa propre version – dans le cadre d’un budget très serré ! Néanmoins, ils ont réussi à faire un excellent travail et le résultat est apparu au milieu de l’année 1973. La principale critique au moment du lancement était que la voiture ressemblait trop à la MGB GT normale, mais qu’elle coûtait beaucoup plus cher. La crise du carburant qui a suivi la guerre d’octobre 1973 au Moyen-Orient a ouvert la voie à la disparition de nombreuses voitures à gros moteur, et ce fut le cas du V8, indépendamment de sa consommation de près de 1 800 cm3, puisqu’en 1976, il a été abandonné après seulement 2 591 exemplaires fabriqués. Depuis, on estime que plus de conversions V8 ont été réalisées.