MG YA Saloon

Lorsque la production de la MG TC a repris à Abingdon après la guerre, les plans pour la production d’une nouvelle berline MG, initialement conçue entre 1937 et 1939 pour un lancement en 1941, étaient également bien avancés. La MG Y-Type ou berline un quart de litre, comme on l’appelait parfois, était en fait une version MG de la berline Morris Eight à quatre portes de la série E. Il s’agissait d’un projet d’avant-guerre sur lequel Syd Enever et le concepteur de châssis Cowley Alec Issigonis avaient travaillé en 1937.

La carrosserie tout en acier ressemblait à celle de la Morris, mais présentait des modifications appropriées à l’avant et à l’arrière afin d’obtenir un « look MG » traditionnel avec un arrière et des ailes arrière spécialement incurvés. Le nouveau nez, un peu plus traditionnel, comprenait un radiateur vertical à lamelles chromées. Le châssis était cependant totalement différent. Le cadre était constitué d’un profilé en caisson soudé et était équipé à l’arrière d’une suspension à ressorts à lames. La suspension avant était indépendante avec des ressorts hélicoïdaux et des bras transversaux, ce qui était rare à l’époque et la première application de ce type sur un véhicule de série de la Nuffield Organisation. Les barres de torsion, utilisées sur l’ancienne Type R, n’étaient pas utilisées et ne furent réutilisées que bien des années plus tard, lors du lancement de la MGC en 1967.

Le châssis en Y, solide et robuste, devait servir de base à de nombreux futurs modèles sportifs, mais comme tant de modèles d’avant-guerre, la voiture était bien trop lourde pour son moteur : elle pesait 1016 kilos, soit 200 kilos de plus que la TC. Avec un seul carburateur SU et une version modifiée du moteur XPAG de 1250 cm3 utilisé dans le TB, les performances étaient loin d’être rapides. Cependant, c’était une voiture de voyage idéale, très confortable et avec une touche de luxe. L’ensemble de la voiture était très bien équipé pour les conditions de la dépression d’après-guerre et s’inspirait fortement des limousines S, V et W et des tourers d’avant-guerre.

La limousine Y n’a jamais été appelée YA, mais au fil des années, elle a pris ce titre de ses propriétaires et de ses passionnés. 6.158 exemplaires ont été produits à Abingdon jusqu’en 1951, date à laquelle une version légèrement améliorée, l’YB, a été introduite. Comme son prédécesseur, l’YB n’a eu que peu de concurrence de la part d’autres constructeurs et, malgré son apparence peu inspirante, la série Y de MG a atteint un nombre de production bien supérieur à 8000 unités jusqu’à la fin de la production en 1953.

© MG Owners Club – www.mgownersclub.co.uk