MG VA Tourer

La MG VA, ou MG 1½ litre comme elle était initialement commercialisée, est une automobile produite par MG entre février 1937 et septembre 1939. C’était la plus petite des trois berlines sportives produites par MG à la fin des années 1930, les autres étant la SA et la WA.

Le nouveau modèle VA était proposé en version quatre places ouverte à 280 livres, en berline à 325 livres et en cabriolet de Tickford à 335 livres.

La voiture était équipée d’une version tunée du moteur Morris TPBG à quatre cylindres avec poussoirs et soupapes suspendues, qui équipait également la Wolseley 12/48 et la Morris Twelve Serie III. La version MG était équipée de deux carburateurs SU et développait 54 ch (40 kW) à 4500 tr/min. La transmission était assurée par une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports avec synchronisation sur les trois premiers rapports sur l’essieu arrière moteur, mais sur certains des premiers véhicules, seulement sur les deux premiers rapports.

Tout comme le châssis et le moteur rappelaient la Two-Litre, la 1 2-Litre ressemblait beaucoup à sa grande sœur en tant que berline et coupé. Seule la voiture de tourisme avait un aspect différent, car elle était fabriquée par Morris Bodies Branch et non par Charlesworth.

La malheureuse 1/2-Litre présentait également des parallèles avec la Two Litre dans d’autres disciplines, car elle aussi a mis du temps à démarrer sa production et a été soumise à des changements constants tout au long de sa vie. L’embrayage humide a été remplacé par un embrayage sec, le vilebrequin a été modifié à deux reprises, les coussinets de bielle à coquille ont remplacé les coussinets métalliques directs, d’autres modifications ont été apportées à l’arbre à cames, au carburateur, au boîtier de direction, au carter d’essieu arrière, aux ressorts, aux amortisseurs, aux poignées de porte – il semble que chaque composant ait été modifié au moins une fois.

La tableau de bord d'une MG VA

Cette liste interminable de modifications a dû rendre presque impossible une production en série ordonnée, et c’est pourquoi il est remarquable de voir combien d’exemplaires de VA M.G. a été capable de produire. Une légende circule à Abingdon au sujet d’un ouvrier à la chaîne répondant au nom étrange de « Maggie » Buckle, qui a conçu une structure complexe de cordes et de planches pour mettre en place les ailes avant VA afin de percer des trous pour les boulons de retenue. Un jour, Maggie est tombée malade et personne dans l’usine n’était capable de manipuler ce monstre. Une énorme quantité d’ailes VA attendait donc d’être montée jusqu’à ce que Maggie revienne finalement au travail.